Pour assurer à la population des soins et des services de qualité et accessibles, le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a défini quatre grandes orientations. Elles nous guident quand vient le temps de prendre des décisions et de faire des choix. Ceci peut sembler bien théorique… Pourtant, chacun de nous peut contribuer concrètement, seul ou en équipe, à atteindre les objectifs liés aux orientations. Il y a tant de possibilités! En voici des illustrations1

Orientation : Maîtriser nos opérations

La maîtrise de nos opérations consiste à connaître et comprendre toutes les étapes pour dispenser un soin ou un service et pour fonctionner efficacement. Cela nous permet d’améliorer, nos soins, nos services et notre fonctionnement en continu.

Comment Sophie et Simon contribuent-ils à la maîtrise de nos opérations?

Sophie, une travailleuse sociale en centre jeunesse, est impliquée dans la mise en place d’une nouvelle approche d’intervention. Elle propose d’inclure un usager dans le groupe de travail pour assurer que la nouvelle approche réponde aux besoins de la clientèle.

Simon, un infirmier, participe à une rencontre d’équipe et soulève une problématique : un manque de matériel récurrent. Avec ses collègues, il analyse la situation et constate que le manque de matériel survient principalement durant le quart de travail de soir. Son gestionnaire rencontre la personne responsable de l’approvisionnement pour ajuster la fréquence et la quantité des livraisons du matériel en question.

Orientation : Utiliser le plein potentiel du personnel

Utiliser le plein potentiel du personnel implique d’avoir le nombre adéquat de ressources au bon moment et au bon endroit. C’est aussi d’utiliser leur pleine capacité en termes de connaissances et de compétences.

Maryse et Omar ont trouvé des moyens pour contribuer à l’utilisation du plein potentiel du personnel

Maryse, la chef de service d’une équipe, invite un nouveau membre du personnel à travailler en jumelage avec un collègue d’expérience afin de faciliter son intégration.

Omar, un travailleur social à la Direction de la protection de la jeunesse, propose à sa gestionnaire une nouvelle façon pour mieux répartir la charge de cas entre les différents intervenants.

 

Orientation : Structurer une première ligne et faire de la prévention une priorité

Avoir une première ligne efficace et agir en prévention permet une meilleure utilisation de nos ressources et de nos services. La première ligne englobe les activités d’accompagnement et de prise en charge de la clientèle. Ceci  permet d’éviter que des usagers se tournent vers l’hôpital alors que ce n’est pas nécessaire.

Comment l’équipe d’un CLSC et Tim y contribuent-ils?

L’équipe d’un CLSC lance un sondage afin d’évaluer à quel point la population connaît les services offerts dans sa région. Les résultats permettront d’identifier les services moins bien connus et de fournir aux citoyens plus d’information à leur sujet (ex. : intervenants sur place, accès, heures d’ouverture).

Tim, un intervenant en délinquance, effectue des visites à la maison des jeunes de sa région. Ces rencontres permettent d’échanger avec les adolescents et ainsi faire de la prévention. Sa collègue Aurélie s’inspire de cette initiative et propose de mettre sur pied un groupe de formation et de soutien pour les proches des jeunes.

 

Orientation : Moderniser l’organisation

Moderniser l’organisation consiste à adapter nos façons de faire, nos outils et nos installations aux nouvelles réalités. Il s’agit d’innover en fonction des tendances, et surtout selon l’évolution des besoins de la population.

Salomée et l’équipe d’Amadou ont trouvé des façons de moderniser l’organisation

Salomée conçoit un feuillet d’information en version numérique qui pourra être envoyé automatiquement aux usagères et usagers. Le feuillet contient les mêmes informations que celles qui leur sont données par l’infirmière quand ils quittent l’hôpital après une chirurgie d’un jour. Cette initiative permettra aux personnes qui reçoivent beaucoup d’informations en même temps de pouvoir les relire une fois à la maison. À tête reposée, elles pourront ainsi bien les saisir. Des versions papier seront remises aux gens qui le préfèrent.

L’équipe d’Amadou doit mener une réflexion pour améliorer la trajectoire de soins. En plus de mobiliser différents intervenants cliniques, l’équipe suggère d’inclure dès le départ des représentants provenant du service des approvisionnements, des services techniques, de l’équipe informatique ainsi qu’un usager. C’est une nouvelle façon de travailler qui n’est pas habituelle pour l’équipe.

 

Et moi, comment je peux contribuer?

« Quel que soit le titre d’emploi, chacun peut faire une différence et contribuer à l’atteinte de nos buts fixés pour le bien-être des usagers et des usagères. Il n’y a pas de petites contributions, comme l’illustre avec humour le Dalaï-Lama : “Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir.” » – Olivier Lemieux-Girard

Olivier Lemieux-Girard est directeur adjoint à la performance et à l’optimisation,
au sein de la Direction de la qualité, de l’éthique, de la performance et du partenariat.

Il existe plusieurs façons d’harmoniser nos actions avec les quatre orientations ciblées (voir le Plan trisannuel 2020-2023 dans la section Planification stratégique annuelle – accessible de l’interne). Nous pouvons, par exemple, proposer nos idées, suggérer des pistes d’amélioration et influencer positivement nos collègues.

 1- Les illustrations données sont fictives afin de ne pas alourdir le texte.

 

 

Print Friendly, PDF & Email