La pandémie a bouleversé notre rythme de vie. Sur le plan personnel mais aussi professionnel. Dans les deux dernières années, si vous avez offert ou reçu des soins et services, vous avez sans doute remarqué un virage numérique important : la télésanté. On a mis la technologie au service de la population et des équipes pour continuer à répondre aux besoins malgré la COVID-19.

Une réponse moderne aux besoins actuels

Au CIUSSS de l’Estrie – CHUS, la télésanté est passée d’une modalité futuriste et peu utilisée à une modalité bien réelle. Et de plus en plus appliquée. En contexte de pandémie, elle nous a évité des bris de service et nous a aidés à protéger les personnes à risque. Aujourd’hui, elle s’ajoute aux rendez-vous téléphoniques ou en présence.

« La pandémie nous a encouragé à repenser la manière d’offrir les soins et les services. On a ressenti l’effort collectif pour les rendre agiles et facilement accessibles pour tous. Les usagers sont au cœur des décisions de leurs soins et services et la télésanté place le choix de la modalité entre leurs mains. »

– Sabrina Lapointe, coordonnatrice de la télésanté

L’équipe de Sabrina a aidé à implanter des solutions de télésanté à travers l’établissement, en accompagnant les équipes cliniques dans l’intégration de la télésanté à leur pratique quotidienne.

On pense souvent, à tort, que la télésanté se résume seulement à la téléconsultation. Mais elle peut prendre la forme de consultations médicales, de téléassistance entre professionnels, d’enseignement à distance, de téléréadaptation avec des jeunes ou des personnes âgées ou même de télésurveillance de patients avec les suivis virtuels en milieu de vie.

Les possibilités sont vraiment nombreuses!

 

Des exemples concrets

  • En CHSLD, le déploiement de tablettes a permis de former les proches aidants sur la prévention des infections avant leurs visites.
  • En oncologie, les infirmières ont fait des suivis virtuels avec leurs patients atteints de cancer, une clientèle plus à risque de contracter la COVID-19.
  • À la DPJe, les orthophonistes ont adapté leur pratique en ajoutant la télé-orthophonie pour augmenter l’accessibilité des enfants et de leur famille à leurs services.

Une personne en consultation virtuelle.

La télésanté : là pour rester!

Ayant vu les impacts positifs de l’ajout de cette modalité dans l’offre de soins et services, l’établissement a décidé de miser sur la télésanté au-delà de la pandémie. Une politique de télésanté a donc été développée pour bien encadrer cette nouvelle pratique. Des indicateurs organisationnels ont aussi été mis en place, entre autres pour évaluer la satisfaction des usagers.

La pandémie a bouleversé notre rythme de vie. Mais elle nous aura permis de rapprocher les soins et services le plus près possible du milieu de vie des usagers. Une approche centrée sur leurs besoins évolutifs.

La télésanté vous intéresse?
Consultez le portail du Réseau québécois de la télésanté!

Print Friendly, PDF & Email